Édition 2023

LaboGN est une expérience communautaire et politique où se réunissent chaque été, pendant une semaine, des personnes ayant comme point commun le jeu de rôle grandeur nature.

Informations pratiques

À venir

Priorité à l'expérimentation

Depuis ses premières éditions, LaboGN a à coeur de mettre en avant l’expérimentation.

 

Ainsi, les nouvelles créations sont privilégiées par rapport à celles qui sont déjà rodées.

 

Le but est d'explorer et de tester, ce qui peut amener à découvrir ses limites. Afin d’accompagner ces aventures, une grande attention est portée à la sécurité physique et émotionnelle des participant·e·s. Cette sécurité est mise en place :

  • au sein des créations elles-mêmes par les auteur-ice·s et organisateur·ice·s des activités ;
  • pour accompagner la vie en communauté [lien vers "Une vie en communauté"].

Si le point commun qui réunit les participant·e·s est le jeu de rôle grandeur nature, les sujets abordés tout au long de la semaine dépassent largement ce cadre :

  • sur la forme, puisqu’en plus de jouer, on danse, fait du sport, théorise, débat…
  • sur le fond, car des échanges sans rapport avec le jeu ont lieu : sujets de société, politiques, intimes…

Vous trouverez donc à LaboGN une grande diversité dans les activités.

 

Une grande diversité aussi dans l'ancienneté des participant·e·s : il est tout à fait possible de venir sans avoir aucune expérience d'écriture ou d'organisation. Attention cependant : si vous n'avez jamais fait de jeu de rôle grandeur nature, débuter par LaboGN présente le risque de vous retrouver engagé toute une semaine autour d’une activité qui ne vous correspond peut-être pas. N'hésitez pas à vous documenter et à prendre contact en amont avec les autres participant·e·s (via l'espace Framavox ou le groupe Facebook) pour en discuter et vous assurer que cet événement vous conviendrait..

Une vie en communauté

Tout le monde ne vient pas chercher la même chose à LaboGN : il faut accepter les différentes façons de faire LaboGN, car cela fait partie intégrante de l’événement.

 

De la même façon, cela implique de s'entendre avec certaines personnes et peut-être pas du tout avec d'autres, mais l’accent est porté sur le respect mutuel, la considération et l’écoute. Ces piliers font partie de l'expérience LaboGN.

 

Si la vie en communauté rend possible une grande richesse des échanges, elle peut également entraîner, par moments, un sentiment d’isolement. Pour pallier ces risques, nous avons mis en place plusieurs outils :

  • À la fin de chaque journée, un débriefing en petits groupes est proposé pour permettre à chacun·e de parler de ses coups de mou et d’obtenir l’aide des autres pour trouver le moyen d'y remédier.
  • À tout moment, une équipe care est disponible et à l’écoute si vous rencontrez un problème qui ne peut pas attendre le debrief du soir ou qui demande davantage d’intimité.
  • La chaise vide : lors des discussions formelles ou informelles,, une chaise ou un espace est laissé libre pour faciliter l'arrivée d'une nouvelle personne dans une discussion en cours. Il est d'usage d'interrompre alors la discussion pour proposer un résumé à la nouvelle arrivante

Pour autant, si cette expérience de vie collective est centrale, il reste toujours possible de s’isoler tout au long de la semaine. Des espaces sont prévus à cet effet et l’intimité de chacun·e est respectée à tout moment.

Une expérience politique

Si LaboGN est une semaine de vacances et de loisirs, c’est aussi un espace d’expérimentation politique autour de l’autogestion

 

Ainsi chaque laborantin·e participe à toutes les tâches relatives à la vie en communauté : organisation, rangement, nettoyage, respect du planning…

 

LaboGN est une semaine autogérée, militante et qui se veut inclusive. En même temps qu'une expérience qui peut amener à l'exploration de limites artistiques, c'est aussi une exploration de pratiques politiques au sens étymologique du terme : la gestion de la vie en commun.

 

Cette auto-organisation s'étend au programme de l'événement lui-même : de nombreuses activités sont ajoutées au cours l'événement par les participant·e·s. Le programme publié avant l'événement ne représente donc qu'une partie des activités qui ont lieu.

L'autogestion à LaboGN

L'autogestion, c’est quoi ?

L’autogestion, c’est un mot important de LaboGN, mais c’est aussi un mot qui fait un peu peur, alors qu’est-ce qu’on entend par là ?

 

Concrètement, ça veut dire qu’en dehors de ce qui a été balisé au préalable dans les règles de vie, personne ne vous dira ce que vous avez à faire. Ça demande un petit effort de chacun·e, mais rien d’insurmontable.

 

Pour les personnes qui ont l’habitude de tout prendre en charge parce qu’elles se disent que si elles ne le font pas, personne ne le fera, c’est un apprentissage du lâcher-prise. À LaboGN, il faut considérer que si ce n’est pas parfaitement fait comme on l’avait imaginé, ce n’est pas grave.

 

Pour les personnes qui, à l’inverse, ont l’habitude de se laisser porter par peur de mal faire, c’est un apprentissage de l’initiative. À LaboGN, tout le monde est en vacances et personne n’a envie de prendre le rôle de grand décideur, il faut donc considérer que toute initiative personnelle est bonne à prendre et n’a besoin d’aucune validation pour être mise en place. Là encore, si les choses ne sont pas parfaites et qu’elles sont réadaptées au fur et à mesure ce n’est pas grave.

Ça marche comment concrètement ?

Lors de votre inscription à LaboGN, vous devrez vous positionner sur l’un des mandats d’organisation de l’événement. D’ancien·ne·s laborantin·e·s ont déjà commencé à travailler pour organiser LaboGN l’été prochain, mais il reste beaucoup de tâches à faire avant et pendant la semaine. L’idée est donc que chaque participant·e·s prenne en charge au moins une de ces tâches. Nous sommes suffisamment nombreux·ses pour pouvoir tout faire à plusieurs, ce qui est quand même plus sympa et qui nous permettra à tou·te·s de passer un temps limité aux tâches d’organisation.

 

De la même façon, au moment de votre arrivée sur place, il vous faudra participer à l’installation collective du site pour que nous puissions tou·te·s en profiter toute la semaine. Un tableau d’instructions des tâches à prendre en charge, préparé par les personnes du mandat “Installation”, sera affiché dans la zone d'accueil. Quand vous arriverez à LaboGN, nous vous demanderons donc de vous diriger vers l’accueil pour consulter le tableau d’affichage et prendre connaissance de ce qu’il y a à faire.

 

Selon l’affichage et vos propres possibilités, vous pourrez participer à la mise en place des différents espaces.

 

Pas de panique, vous ne serez à aucun moment lancé·e dans le grand bain sans bouée ! Des laborantin·e·s du mandat “Coordination” seront disponibles pour répondre à vos éventuelles questions.

le programme mouvant de LaboGN - photo par Saki
Crédit photo : Saki, LaboGN 2018